Les vocabulaires à connaitre pour la peinture professionnelle

Pour comprendre plus facilement ce que veulent dire certains mots et vocabulaires en peinture, nous avons décidé de vous faire un petit résumé. Certains sont déjà couramment utilisés au quotidien. D’autres sont beaucoup plus spécifiques et peuvent être assez techniques pour beaucoup de personnes.

L’aspect d’une peinture professionnelle

L’aspect d’une peinture professionnelle comme indiquée sur cette page sert à déterminer le niveau de brillance de celle-ci. Vous pouvez distinguer différentes sortes d’aspects, dont le satin, le velours, le brillant ou le mat.

Une peinture d’un brillant spéculaire est une peinture qui a la capacité de réfléchir la lumière. Plus votre peinture possède un niveau de brillant spéculaire élevé, plus elle est brillante. La laque fait allusion à une peinture lisse et tendue et extrêmement résistante.

Le camaïeu

C’est un terme qui sert à désigner un jeu de couleur tournant autour d’une même couleur. Par exemple, avec un camaïeu de bleu, vous pouvez avoir le bleu nuit, le bleu marine, le bleu turquoise, le bleu vert, le bleu ciel, le bleu électrique…

Un composé organique volatil ou C.O.V.

C’est un terme utilisé pour désigner une matière organique qui s’évapore au séchage. La plupart des solvants utilisés en peinture, sauf l’eau, disposent d’un composant organique volatile.

Le diluant

C’est un liquide qui est mélangé à la peinture avant l’utilisation de celle-ci. Il facilite l’application du produit et sert également dans le nettoyage des outils qui sont couverts de peinture. Le diluant varie d’une peinture à une autre. Il faut tenir compte de la nature de la peinture pour ne pas se tromper de diluant.

L’eau est le diluant utilisé pour une peinture acrylique. Le white spirit est généralement utilisé dans le cas d’une peinture Glycéros.

Un embu

C’est le terme utilisé pour désigner la différence d’aspect rencontrée sur un mur suite à une différence d’absorption. C’est ce qui arrive souvent lorsque vous réalisez un rebouchage avec de l’enduit. En utilisant une sous-couche, vous régulez la différence afin de ne rien laisser paraître.

Une peinture lessivable

Le terme lessivable est devenu une norme européenne pour désigner toutes les peintures résistantes au lavage. Pour qu’une peinture soit catégorisée comme lessivable, elle subisse un test. Ce dernier sert à déterminer la quantité de peinture qui disparait suite à un lavage. L’utilisation d’une éponge à récurer est autorisée justement pour voir si le produit résiste à l’abrasion humide.

La métamérie

Ce vocabulaire sert à mettre en exergue deux peintures qui sont identiques suite à une exposition sous un éclairage donné. Ensuite, elles s’avèrent être différentes lorsqu’elles sont exposées sous un autre. Ce phénomène apparait lorsque vous avez deux teintes qui semblent être similaires à l’œil nu, mais qui sont pourtant fabriquées avec des pigments différents.

Peinture glycérophtalique

Communément appelé peinture Glycéro, c’est une suite de mot qui sert à décrire une peinture en phase solvant. C’est-à-dire que c’est une peinture à base de résine et de solvant tel que le white spirit.

La peinture acrylique

C’est une peinture en phase aqueuse ou une peinture composée de liant acrylique. Suite à sa composition et sa consistance, elle se doit d’être uniquement diluée avec de l’eau.

Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *